Interview de Philippe : spécialiste motoneige en Laponie

 

Quels modèles de motoneige détiens-tu ?

Je dispose de 3 modèles différents dans mon parc, des BRP du groupe Bombardier  modèles expéditions très confortables et stables avec moteurs puissants en 600 cm2 deux temps, des Scandic en 550 cm2 deux temps également et équipées d’une très large chenille pour permettre de passer en poudreuse ainsi que des Ranger 600 i-tec, qui sont des motos avec des chenilles rallongées et des moteurs très puissants !

 

mp5

 

Quelles sont les spécificités de ces motoneiges ?

Les motos légères sont très malléables en cas de terrain capricieux, ou de climat froid. Elles permettent de rider avec moins de difficultés lorsque la neige est chargée d’air et très profonde.

Le choix du moteur deux temps lui est fait en fonction de la météo, lorsque celle-ci est très froide. Il faut bien savoir qu’en Laponie la température peut facilement avoisiner les -40 en période hivernale. Dans ces cas-là, les moteurs deux temps sont beaucoup plus adaptés.

Lorsque la température monte autour du 15 février, on utilise plus facilement des Scandic 600 ACE équipées de moteurs 4 temps silencieux et coupleux.

En bref, tout ce détermine en fonction de la météo. Que ce soit pour le nombre de personne dans le groupe où pour le choix des motoneiges qui vont être utilisées en fonction du terrain.

 

mp1

 

Des informations pour éradiquer les inquiétudes des frileux de la conduite ?

Les motoneiges sont faciles à conduire : elles sont automatiques donc il n’y a vraiment pas d’appréhensions particulières à avoir en termes de pilotage et 95% des voyageurs que j’accueille n’ont jamais fait de motoneige.

 

mp3

 

Où opères-tu dans le grand nord ?

J’opère sur deux secteurs géographique, dans la région des Halti, point culminant de la Norvège, et vers le Lac d’Inari jusqu’au Cap Nord.

Les motos  que j’ai sélectionnées dans le parc permettent l’accès à ces sites très peu fréquentés, régions exclusives où peu de tours opérateurs s’engagent !

 

mp2

 

Quelle est la période la plus dure pour rider en motoneige ? 

Les mois de Janvier et de Février sont les mois où les conditions de ride sont les plus dures. La température est vraiment basse et la neige est très poudreuse, ce qui nous oblige à adapter une conduite plus sportive et donc plus difficile. Mais c’est comme tout, ce type de conduite devient un réel plaisir lorsque l’on sait bien manier la motoneige !

Merci Philippe !

 

Si vous aussi vous voulez rider en Laponie à motoneige c’est par ICI !

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez peut être :