Également appelée la “Route 1”, la route circulaire est l’itinéraire le plus complet pour découvrir les trésors d’Islande. Reliant les villes de Reykjavik, la capitale, et Akureyri au Nord du pays, elle fait le tour du pays sur plus de 1300 km. L’itinéraire de la route circulaire permet aux riders comme vous de ne rien manquer de ce sublime pays. La route 1 vous donnera accès aux plus beaux sites d’Islande.

 

Puisqu’elle fait le tour de l’île, la Route 1 est l’axe principal du pays, d’où partent plusieurs routes secondaires. Entièrement goudronnée à quelques exceptions près, la route circulaire Islande a été achevée en 1976. Réputée pour être la seule “autoroute” d’Islande, elle est bordée par de fabuleux sites naturels comme des glaciers et des lagons.

 

Quand partir sur la Route 1 ?

Tout le monde vous le dira, la météo joue énormément lors d’un voyage en Islande. Été comme hiver, la route 1 est la plus accessible et la plus facile à emprunter d’Islande. Plus particulièrement en hiver, les voies restent dégagées. Il arrive parfois qu’elle puisse être fermée, mais seulement en cas de forte neige et de vents violents. Pour rouler sur la route circulaire, les mois de juillet et d’août sont les plus favorables. Vous découvrirez ainsi toute la beauté de l’Islande, tous ses recoins et ses joyaux naturels !

Si vous voulez relever le défi de la traverser d’une pierre de coups, comptez 16 heures de route minimum. Mais ne pas profiter des sites naturels bordant cette route serait un crime ! Seulement pour vous, Planet Ride a sélectionné les arrêts incontournables de la route la plus longue d’Islande.

1/ Les cascades de Skogafoss

Provenant de la rivière Skógá au Sud de l’Islande, les cascades de Skogafoss sont le point culminant de cette rivière, se jetant à plus de 60 mètres. Ce grand mur d’eau fait le bonheur des visiteurs traversant la route circulaire. Son rideau d’eau est visible depuis le village de Skógar. Si vous souhaitez vous approcher au maximum des cascades, il est recommandé d’embarquer avec vous des vêtements imperméables. Pour y accéder depuis la Route 1, prenez la sortie du village Skógar. Comptez un kilomètre et vous y êtes !

2/ Myvatn, le lac volcanique

Situé au Nord de l’Islande, le lac Myvatn fait parti des plus grandes étendues d’eau naturelle du pays. Bien que son eau soit riche en minéraux, le lac est gelé six mois de l’année. Grâce à son environnement naturel et son eau douce, le lac Myvatn accueille plus d’une quinzaine d’espèces de canard et une multitude d’espèces d’oiseaux. Tout autour de ces sources, les cratères volcaniques et les fissures renferment ce joyau naturel.

3/ La cascade de Godafoss

Située à moins de 5 minutes de la Route 1, la cascade de Godafoss se démarque des autres. N’étant pas la large, ni la plus grande, elle est néanmoins réputée pour être “ la cascade des dieux”. Sous forme d’arc de cercle, son eau pure se jette harmonieusement à 12 mètres de hauteur. Lors de votre excursion sur la route circulaire, vous aurez la possibilité de contempler cette cascade depuis le niveau des eaux ou bien au sommet des deux rives.

4/ La plage de Vik

Bien que la ville de Vik soit petite et ordinaire, elle abrite les plus belles plages d’Islande. Située au Sud du pays le long de la route 1, ses plages se caractérisent par un sable noir et se situent au pied des falaises du mont Reynisfjall. Au cœur de la mer, des colonnes de laves sculptées par celle-ci peuvent être visible. Selon la légende, ces Reynisdrangar seraient d’anciens trolls surpris par le crépuscule, hors de leurs cavernes.

5/ Le lagon de Jokulsarlon

Le lagon de Jokusarlon est sans doute le plus beau site naturel d’Islande. Il est facile d’apercevoir les icebergs géants flotter sur l’océan, à cause du réchauffement climatique. Ce spectacle aussi sublime que terrifiant fait néanmoins la magie de la région. Situé le long de la côte Sud de la route circulaire, il est conseillé de s’y rendre tôt le matin pour éviter l’invasion des touristes. Privilégiez également une journée où la grisaille domine le soleil, les icebergs se reflètent dans le lagon de Jokusarlon. Le temps s’arrête un instant pour admirer sans modération ces icebergs bleu et blanc.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez peut être :