Je suis fasciné par l’Australie, ses paysages hors du commun, sa culture. Ce pays ne ressemble à aucun autre. Tout est tellement différent ! Quand je suis là-bas, j’ai le sentiment d’être sur une autre planète.

Nous sommes arrivés le 28 Avril 2014 sur le sol Australien avec mes parents et avons récupéré notre camping-car pour nous rendre jusqu’ à Coober Pedy. Nous avons loué un 4×4 pour quelques jours afin de nous rendre à William Creek, sur la célèbre route Oodnatta track pour rider jusqu’à la partie sud du Lac Eyre.

 

Planet Ride témoignage rider 4x4 camping-car australie

En 4×4 dans le désert Australien, soyez prévoyant !

Au retour du Lac de Eyre, il nous a pris l’idée de ne pas faire de plein du 4×4 à William Creek, car le carburant est très cher dans le désert. On s’était dit que ça allait le faire… Pendant le retour, je voyais dangereusement descendre l’aiguille du réservoir alors qu’il nous restait encore plus de 100 km dans le désert. Si nous étions tombés en panne à cet endroit il pouvait se passer plusieurs jours avant que quelqu’un nous retrouve. Nous sommes arrivés à Coober Pedy sur la fin de la réserve et le 4×4 commençait à toussoter. Je ne referai jamais ça, cher ou pas, tu fais le plein à chaque station que tu croiseras en Australie !

Nous avons retrouvé notre camping-car, sains et saufs, qui nous a mené jusqu’à Ayer’s Rock. En une bonne journée de route nous avions parcouru William Creek, Coober Pedy et Ayer’s Rock. Nous avons ensuite fait le tour d’Ayer’s Rock et visité les Olgas.

En camping-car, tu assistes à des événements surréalistes en plein désert

Après quelques jours de visite, on était déjà repartit vers Alice Springs où nous avons embarqué ma sœur à bord du camping-car. C’est donc tous les quatre que nous avons roulé, deux jours durant direction Boulia. Là nous avons assisté à un événement totalement surréaliste : une boule de lumière bleue filer à toute vitesse dans le bush à hauteur d’homme. Nous sommes restés interloqués, comme incapables de réagir. Il s’agit en fait d’un phénomène local qui s’appelle min-min light. Cela se produit à une certaine heure la nuit lorsque les températures commencent à chuter.

Planet Ride témoignage Jean-Michel en camping-car en Australie

La vie Australienne à son rythme, au fil des rencontres

Nous avons ensuite atteint le ranch de l’ex-boss de ma sœur en plein milieux du désert. Il nous avait invité à passer quelques jours là-bas. Ce moment  est l’un des plus mémorables de mon séjour.  Avec le recul, je me dis qu’aucun autre touriste n’aura vécu une telle chose. C’était tellement calme et beau que j’en suis parti avec un pincement au cœur.

Après ce séjour dans les grands espaces Australiens, nous avons visité Townsville puis Magnetic Island et Paronella Park. Quelques jours à South Mission Beach sur des plages paradisiaques dans un camping au bord de l’océan puis nous avons terminé notre voyage à Cairns où nous avons rendu notre camping-car.

Planet Ride témoignage Jean-Michel en camping-car en Australie

Je prévois l’endroit où j’atterris et celui d’où je pars, puis place à l’improvisation !

Quand je pars en mode road trip, je prévois deux choses, l’endroit où j’atterris et celui d’où je vais décoller. Je vérifie simplement si l’itinéraire est réalisable pendant la durée du voyage. Et aujourd’hui je peux confirmer 5000 km en un mois en Australie, c’est largement réalisable !

Le road trip parfait …

C’est quand tu n’as rien prévu et que les choses semblent te tomber dessus. Tu n’es en retard nulle part, tu ne fais rien sous pression et au final tu n’as que des bonnes surprises.