EDIT 20 janvier : Thomas est parti pour son road-trip en Australie, retrouvez ici l’intégralité de son voyage au jour le jour.

Planet Ride a interviewé Thomas Hucteau, jeune ingénieur toulousain mordu de voyage et passionné de photographie, dont il souhaite faire son métier. Son road-trip aux Etats-Unis en 2012, ses road-trips à venir en janvier 2015 en Australie puis au Canada et en Alaska en août, ses photos, ses goûts musicaux… Thomas nous parle de ses projets et ses passions, ça nous fait rêver. Toulouse Mag lui a consacré un article, pour son interview ça se passe en dessous :

Thomas Hucteau

Qui es-tu ? Même si tu te présentes sur ton site, on veut en savoir un peu plus !

 

Qui suis-je ? C’est la question de toute une vie ça… J’ai énormément d’idées et de projets en tête, plus ou moins réalistes mais je fais tout pour en réaliser le plus possibles. J’essaie de profiter au maximum de ce qu’offre la vie sur cette belle Terre, à travers les sports de montagne, la musique, les voyages et la photographie.

 

Tu pratiques la photographie depuis combien de temps ?

 

Italie, Allemagne, deux voyages scolaires où j’ai commencé la photo avec les mythiques appareils jetables. Un jour, mes parents m’ont offert mon premier appareil à pellicule et je m’occupais des photos durant nos voyages en famille. Plus tard, le passage au numérique m’a permis d’essayer beaucoup plus de choses, n’étant plus limité en nombre et ayant un aperçu des photos. Avec le temps et mes idées grandissantes de voyage, je me suis offert un reflex pour les États-Unis et c’est là où j’ai repris goût à la prise de vue “oeil contre boitier“ et le fameux bruit du déclencheur. Depuis, c’est devenu une passion. J’ai organisé une première exposition où j’ai vendu 2 photos, et je continu d’avancer avec mon site internet www.thomashucteau.com et mon envie de travailler autour de la photo, du voyage et du tourisme.

Le voyage de Thomas Hucteau au Maroc

Le road-trip de Thomas aux Etats-Unis

 

Tu pars bientôt en road-trip en Australie, tu peux nous dire plus ?

 

Ca sera mon deuxième road-trip en voiture après 28 000 km aux États-Unis en 2012. C’est un pays qui m’attire par sa grandeur, ses paysages sublimes et variés, et sa fascinante faune et flore. Je décolle le 17 Janvier 2015 pour 3 mois d’aventures sur les longues routes australiennes et je peux vous dire qu’il me tarde ! Heureusement le voyage commence déjà avec sa préparation : démarches administratives, guide/cartes, programme, budget,…

 

Pourquoi ce projet, qu’est-ce qui te motive dans ce voyage ?

 

J’ai eu l’idée de ce projet quand j’ai voulu me lancer entièrement à la photo. J’avais besoin d’avoir une grande collection d’images. Rajouter à ça les 3 pays que je rêvais de découvrir à tout prix dans ma vie, je me suis lancé avec l’Australie en janvier et le Canada/Alaska en mai. Je ne voyage pas pour aller quelque part, mais pour voyager : vivre l’instant présent, prendre le temps des choses simples de la vie, se retrouver, prendre du recul, s’échapper de la vie quotidienne, apprendre sur soi et les autres, se dépasser face aux imprévus, découvrir, se surprendre mais aussi rencontrer, discuter, échanger,… C’est un mélange de toutes ces émotions qui me pousse, un peu plus chaque jour, à voyager.

 

Quel est ton itinéraire ?

 

J’arrive à Sydney, je récupère la voiture, je file sur les ‘Blues Mountains’ et c’est parti pour faire le tour de l’Australie dans le sens horaire avec 30 à 33 000 km je pense. Je fini mon voyage par Sydney en ayant rendu la voiture et en espérant trouver du couchsurfing pour les 2 dernières nuits…

L'itinéraire du road-trip australien de Thomas

 

Avec quel véhicule comptes-tu prendre la route ? Pourquoi ce modèle plutôt qu’un autre ?

 

Dans un rêve, un Combi T1 année 60. Dans une réalité parallèle, ma Renault 4L TL de 76 si elle n’avait pas été vandalisée/brulée. Dans la vraie vie, une voiture de location… Pour l’Australie, j’espère avoir une Golf. Quand j’ai fais les États-Unis, j’ai tout essayé pour avoir une voiture des années 70 mais je n’ai pas réussi malheureusement… N’empêche que j’ai adoré rouler en Dodge Charger et Challenger !

 

Et après l’Australie, tu repars ?

 

Et comment ! Un mois après l’Australie, je repars avec au programme la traversée est/ouest du Canada pour aller jusqu’en Alaska. Je passe mon hiver avec l’été australien, et mon été avec l’été d’Alaska…enfin un hiver français plutôt !

 

Thomas, photographe et voyageur. Ces deux passions sont liées ?

 

Voyager, découvrir, admirer des paysages plus beaux les uns que les autres est très inspirant pour moi, même s’il est vrai qu’on est pas obligé de partir loin pour ça. Mais les grands et longs voyages sont devenus une drogue pour moi. Ce sont deux passions qui vont parfaitement ensemble, et c’est encore mieux quand on rajoute celles pour la Musique et l’Automobile. Sans cette folle envie d’aventures, je ferai surement des photos culinaires ou des mariages.

Voyage au Maroc de Thomas

 

On a beaucoup aimé les photos de tes voyages précédents. La route, ça évoque quoi pour toi ?

 

Pour moi, la Route est une invitation à l’évasion. Une occasion de quitter ses habitudes de la vie quotidienne pour partir à la découverte de nouveaux horizons et se frotter aux piquants de l’inconnu ! Chaque kilomètre parcouru a son reflet en soi, ajouter une touche de musique et on se sent libre comme jamais, tellement bien avec soi-même que l’on est heureux de rouler encore et toujours plus loin.

Photographie de route, lors du road trip de Thomas aux Etats-Unis

 

T’as sûrement des playlists de voyage ? Envoie !

 

Ah ça pour en avoir, j’ai 53,6 jours de musique sur mon Ipod ! J’ai de tout mais plutôt rock quand même avec plusieurs playlists, une pour chaque humeur comme culte 70’, pop rock, folk, guitare calme, électro planant… Un petit aperçu avec trois morceaux à écouter en boucle : ‘AaRon – Passengers’, ‘Half Moon Run – Full circle’ et ‘Noel Gallagher – In The Heat Of The Moment’.

 

Voyager c’est aussi se faire plaisir, quelles sont les bières que t’as préféré pendant tes trips ? Et les plats ?

 

C’est vrai que les spécialités font partie de la découverte d’un pays. J’essaie de ne pas en oublier surtout que je suis gourmand. Je me souviens encore d’un burger buffalo/avocat, un autre au beurre de cacahuète/bacon, mais aussi du King Crab de Norvège et en dessert un délicieux cheese cake new-yorkais. Niveau bière, je repense aux ‘Bud’ partagées avec des américains qui roulaient en Harley bien sûr.

Retrouvez les photos du road-trip USA de Thomas en expo à Toulouse :

Thomas expose au Club Alpin Français à Toulouse, du 5 au 31 janvier 2015

Vous pouvez suivre les aventures de Thomas en Australie sur son blog.

2 réponses à  Interview de Thomas, photographe et grand voyageur

  1. Blog Planet Ride - Le Road-Trip de Th...

    2015-01-23T14:51:30+00:00

    […] pour un road-trip de trois mois en Australie. Il nous parlait de ce road-trip en Australie dans son interview, le jour du grand départ est arrivé […]

    Répondre
  2. Clement

    2015-01-06T05:14:49+00:00

    Hello, Aujourd’hui 6 Janvier, Thomas fait le vernissage de sa nouvelle expo au Club Alpin de Toulouse. Vous êtes tous conviés !

    Répondre

Laisser un avis