Les nouveaux circuits Planet Ride : une dimension « poképhile » ?

j

Qui n’a jamais entendu parler de la frénésie Pokémon GO ? Presque personne. Ce jeu lancé en France en juillet par Niantic est très rapidement devenu un véritable phénomène planétaire.

j

planet ride pokemon go

j

Pokémon GO profite à de nombreux domaines d’activité et en particulier à celui du tourisme, prenant alors la dénomination de « Pokétourisme ».

Depuis environ un mois, de nombreuses entreprises touristiques surfent sur ce phénomène très en vogue. Celles-ci ont commencé dès le mois d’août à proposer des tours opérateurs spécialement dédiés aux amateurs du jeu. Le concept est simple : visiter des villes et des régions et SURTOUT en profiter pour capturer de nombreux pokémons dans des lieux propices.

Si en ce mois de septembre déjà bien entamé le jeu est quelque peu en perte de vitesse, il reste néanmoins utilisé par des millions de gamers et profite – pour l’instant – toujours à Niantic, qui a vu récemment accroitre ses ventes de produits dérivés.

j

planet ride pikachu

j

Mais je vais maintenant vous parler d’un phénomène qui me taraude… En effet, des centaines de personnes auraient observé que les nouveaux circuits de Planet Ride proposant des destinations propices à l’apparition de Pokémon rares ont été mis en ligne en plein milieu de la frénésie Pokémon GO.

Coïncidence ? Je ne pense pas.

j

Inscription Newsletter Planet Ride

j

Il semblerait que Planet Ride ait en fait préparé son coup depuis longtemps pour surfer sur la tendance « Pokétrip » grâce à des informations provenant de sources, qui, par mesure de confidentialité, ne seront pas divulguées.

En somme, de nombreux circuits auraient été publiés sur le site de la start-up quelques jours seulement après que cette dernière ait appris certaines informations secrètement gardées. Planet Ride aurait ainsi appris qu’un nid de Dracaufeu se trouvait au pied du volcan Arenal, l’un des plus actifs du monde, au Costa Rica. Une légende urbaine dit d’ailleurs que les éruptions du volcan seraient en réalité provoquées par les attaques « déflagration » de ces monstres dragonifiés.

j

planet ride arenal dracaufeu

Photographie non contractuelle

j

La start-up aurait également sorti de nouveaux road-trips en Australie pour permettre aux collectionneurs de Pokémon aguerris de partir sur la trace des Kangourex qui, je vous le rappelle, sont capturables seulement dans ce pays !

Dernière information et non des moindres, à Madagascar, un Mewtwo aurait également été aperçu par la population locale au milieu d’un chemin en latérite rouge. Le circuit « Madagascar en KTM » aurait été mis en ligne seulement quelques heures après que cette information soit parvenue aux oreilles des road-trips designers de Planet Ride.
Mais quel hasard !

Planet Ride a pourtant décliné toute responsabilité quant à la conformité des informations divulguées dans cet article.
Une seule chose à dire : il faudra le voir pour le croire ! Une investigation dans ces destinations peut donc s’imposer afin de résoudre ce mystère…

j

Inscription Newsletter Planet Ride

k

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez peut être :

Laisser un avis