Victime d’une perte d’audition progressive et presque totale lors de son adolescence, le « Motard Bionique » tel qu’il s’appelle lui-même, a réussi à retrouver l’ouïe grâce à un dispositif électronique spécial qui lui a été installé. Aujourd’hui, il nous parle de lui et de son voyage extraordinaire en Islande.

 

Qui es-tu ?

Je suis donc un motard voyageur et bionique, pseudo-photographe à mes heures perdues, et passant mes week-end à écraser des mamies et à congeler des bébés. Mes deux grandes passions après le voyage ! Quoique je pourrais rajouter les coups de pelles…mais je crois que je m’éloigne du cadre de cet interview.

J’ai décroché mon permis moto il y a 2 ans et demi, après plus de 70h de plateau, oui, oui…je suis un poireau. Ce permis je l’ai passé pour mes voyages, même si j’ai aussi appris à apprécier les petites arsouilles de connards.

interview motard bionique

Pourquoi un tel nom ?

Et bien parce que je fais partie des premiers humains bioniques…au sens propre. J’ai perdu mon audition, progressivement, à partir de la fin de l’adolescence. Quand je suis devenu sourd à 90%, et alors que mes appareils auditifs classiques ne m’apportaient plus rien, je suis devenu éligible à l’implantation cochléaire.

Pour faire bref, j’ai de l’électronique implantée sur le crâne et un fil qui plonge dans l’oreille interne et qui envoie du courant électrique directement sur le nerf auditif, ce qui me permet d’entendre de nouveau.

Vous pouvez trouver plus d’infos ici :

Ceci dit, sur ma moto je reste complètement sourd car je ne peux pas porter la partie externe du système sous mon casque.

Quelle est la raison de ton départ ?

L’envie de voyager et de vivre des aventures très loin de ma zone de confort. Je crois qu’il n’y a pas de meilleure raison, non ? L’Islande est un pays splendide, mais qui peut aussi offrir sa dose d’aventures avec moins de risques qu’un voyage en Mongolie, ou dans des coins paumés du genre.

Quand es-tu parti ?

Je suis parti le 24 Juillet et je suis revenu le 21 Août. Cela comprend le trajet pour rejoindre le port du Ferry au Danemark, ainsi que les trajets en bateau. Au final, j’ai passé 14 jours pleins en Islande, et 3 jours aux îles Féroé.

Combien de kilomètres as-tu fait ?

C’est une question à laquelle je vais avoir du mal à répondre précisément puisque j’ai noyé mon tableau de bord lors d’un passage de gué pour le moins téméraire, quelques jours avant de quitter l’Islande. Mais on va dire 8500, peut-être un poil plus.

interview motard bionique islande

 

Pourquoi as-tu choisi l’Islande ?

Comme je le disais un peu au-dessus, c’est un pays splendide et sauvage. J’aime me retrouver au milieu de nulle part et contempler la nature. De plus, les pistes, les rivières, les conditions climatiques permettent de vivre une aventure et un challenge sympa. Mais en toute sécurité, puisque tout là-bas est organisé en fonction des contraintes spécifiques du pays. Il y aura toujours quelqu’un pour réparer votre moto ou vous rapatrier en peu de temps, même quand on se croit au milieu de nulle part. C’est donc aussi un pays parfait pour se faire la main avant de partir, par exemple, dans des pays d’Asie centrale ou du Moyen-orient.

Sur quoi roules-tu ? Pourquoi ?

Kawasaki Versys 650 2012…oui c’est moche. Mais je l’aime.

Parce que quand j’ai eu mon permis je voulais une bécane me permettant de voyager, un peu sportive tout de même, fun, fiable, pas cher à l’achat et en entretien. Du coup, elle s’est vite imposée à moi !

Ça marche bien pour l’Islande ?

Soyons clair, c’est une moto de route. Mais elle permet tout de même d’affronter les pistes bien dégueu’ tant qu’on roule tranquille. Ce voyage, c’était ma première expérience hors-route, avec des passages à la limite du TT, donc j’ai de toute façon adopté un rythme de poireau arthritique qui convenait bien à la moto. Bon, j’ai explosé mes joints spis en cours de route quand même…mais ça venait plus du réglage des suspensions qu’autre chose.

interview motard bionique islande

Les moments les plus fous, dingues, sympas… ?

Oula…cette question ! Alors comme ça, sans trop réfléchir :

L’embarquement dans le Ferry avec tous les autres motards, mes premiers kilomètres de chemins, mon enlisement, les passages de gués, les coins qui donnent l’impression de rouler sur une autre planète, le camping sauvage au milieu de rien, le vent qui te propulse à rien du fossé de la voie opposée, quand j’ai noyé ma moto dans une énorme rivière et la réparation improbable qui a suivi, etc.

Et puis les paysages, bien sûr !

Le souvenir que tu garderas pour toujours ?

Quand je me suis retrouvé bloqué par ma première rivière, que j’ai campé à l’arrache au milieu de nulle part, dans la nature sauvage, entouré de paysages hallucinants, sous le soleil de minuit…et que j’ai fini par passer cette rivière le lendemain matin. Puis une autre, et encore une autre, et encore… C’est le moment qui changera ma conception du voyage moto, jamais plus je ne pourrais faire un voyage que sur route…ou alors il manquera quelque chose.

Le lieu préféré de ton voyage ?

A part le lieu dont je parle au-dessus, je dirais la région du Landmannalaugar, ses déserts de roches volcaniques et ses montagnes de toutes les couleurs.

interview motard bionique islande

Les moments les plus durs ?

Un après-midi où j’ai affronté un vent terrible. Les galères et les moments difficiles font les bons souvenirs…mais là, c’était juste extrêmement dangereux. Le vent du Nord-Ouest est réputé pour renverser les camping-cars et mettre par terre des BMW GS 1200 béquillées. Ça donne une idée du truc…

Les conseils que tu donnerais aux voyageurs moto en Islande ?

Ne pas se contenter de la route circulaire, si on va en Islande, faut aller faire les pistes non goudronnés ! Sinon c’est gâcher !

Toujours vérifier l’état des routes et la météo, chaque matin, sur les sites internet dédiés.

Avoir des batteries d’appareil photo et des cartes mémoires en stock, car on en prend pleins les yeux !

interview motard bionique islande

Les petites astuces que tu donnerais à tous les voyageurs moto ?

Bien préparer sa moto, emmener un cycliste rembourré, et surtout ne pas trop se poser de questions. Il faut se lancer !

As-tu une vidéo à nous montrer ?

J’en ai deux faites vraiment vraiment à l’arrache, qui sont dispo sur Youtube actuellement.

Voici la première :

J’ai pas mal de rushs aussi, et je vais essayer d’en faire quelque chose…mais ce sera pour plus tard. Ma priorité c’est le blog.

Où repars-tu ? Et Quand ?

Je n’en sais strictement rien…mais j’ai une idée derrière la tête. L’année dernière, grâce à mon blog, j’ai fait un crowdfunding et chopé des sponsors (Touratech, L’Equipement.fr, Icasque.com, Steel Bike Concept, entre autres…). C’est ça qui m’a permis de partir car sinon, financièrement ce n’était pas gérable à l’époque. Donc pour le prochain, je voudrais un peu rendre tout ça…et faire de nouveau un crowdfunding mais cette fois pour une association faisant des choses qui me tiennent à cœur… Du coup ma destination sera un peu en fonction de cela. On verra bien !

 

Vous souhaitez partir en voyage moto en Islande ? Voici le dernier voyage de Planet Ride pour ce pays :


Un road-trip en voiture est aussi disponible pour l’Islande :

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez peut être :

Laisser un avis