Étudiant de 25 ans, Alexandre s’est lancé dans un projet fou, parcourir l’Amérique du Sud à moto. Durant 5 mois et demi il est parti sillonner les plus belles routes de différents pays. Il nous partage sa merveilleuse aventure.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Alexandre, j’ai 25 ans et je suis étudiant en école de commerce. Je suis passionné de voyages, j’ai d’ailleurs récemment créé une chaîne YouTube « Alex Travels » afin de partager mes aventures.

Comment ton projet de road trip à moto est-il né ?

A vrai dire je suis fasciné par les motos depuis toujours. Lorsque j’étais petit mon plus grand rêve était d’avoir un scooter. Je l’ai réalisé à l’âge de 14 ans, avec 130 euros en poche j’ai acheté ma première mobylette. Depuis ma passion n’a fait que grandir et mes rêves me coûtent un peu plus cher. L’idée de pouvoir un jour effectuer ma passion du voyage à moto est née en 2014 lors de mon escapade en Indonésie. Je me suis rendu là-bas alors que ce n’était pas prévu, j’étais en Australie pour 1 an dans le but d’apprendre l’anglais et comme tous les Backpackers j’ai décidé d’en profiter pour me rendre à Bali. Mais voilà, je voyageais seul et c’était très coûteux de prendre le taxi pour visiter l’île, alors j’ai trouvé une alternative et j’ai loué une Kawasaki Klx 250 pour sillonner les routes pendant 1 mois. De là est née l’idée d’un futur grand voyage à moto…

Pourquoi avoir fait le choix de partir en Amérique du Sud et pourquoi à moto ?

Si j’ai fait ce choix c’est avant tout grâce à un ami que j’ai rencontré en Australie. Un soir nous étions à l’auberge de jeunesse et il m’a tendu sa clé USB, il voulait que je regarde un film, THE FILM d’après lui. Ce dernier raconte l’histoire de deux potes partis à moto découvrir le continent Sud-Américain. Ce film c’est bien sûr Carnets de Voyage. Le lendemain matin quand je lui ai rendu sa clé USB, je lui ai dit qu’un jour moi aussi je traverserai l’Amérique du Sud à moto ! Il m’a regardé en souriant…1 an et demi plus tard je venais d’avoir mon Bachelor et j’avais envie de voyager pour apprendre l’espagnol avant de poursuivre mes études en Master.  Je me suis dit que c’était le bon moment pour partir sur les traces d’Ernesto Guevara.

Avec quel véhicule es-tu parti et pourquoi avoir choisi celui-ci ?

J’ai choisi une Yamaha YB 125cm2 afin de répondre à plusieurs critères essentiels. Premièrement, je n’avais pas un gros budget, moins de 900 euros pour acheter la moto et croyez-moi ça vous limite déjà pas mal le choix. Je recherchais également une moto fiable avec une faible consommation de carburant. Il fallait aussi que je sois en mesure de trouver des pièces de rechanges dans n’importe quel pays. Mon choix s’est avéré judicieux, car je n’ai rencontré aucun problème mécanique en 13 000 kilomètres, Yamaha c’est du solide !!

Quand es-tu parti et combien de temps ?

Je suis parti en septembre 2016, après avoir travaillé en tant que barman tout l’été, avec un aller simple Paris – Rio de Janeiro ! Je n’avais pas de dates de retour précises, je savais simplement que je devais être de retour en France au mois de mars pour pouvoir passer mes concours. Au final mon voyage a duré 5 mois et demi.

Avec qui es-tu parti ? Avais-tu un/une partenaire de voyage ?

Je suis parti seul, tous mes amis étant occupés à cette période, aucun d’entre eux ne pouvaient se libérer pour m’accompagner sur un aussi long voyage. Ça ne m’a pas dérangé, c’était déjà la troisième fois que je partais seul. Je m’y suis habitué, ce n’est pas forcément facile au début et ça peut faire peur mais une fois que l’on a dépassé ce cap c’est génial, surtout qu’au final c’est en étant seul que l’on rencontre le plus de monde. Le hasard fait tellement bien les choses que j’ai rencontré ma copine en Colombie. Elle aussi venait de France et voyageait seule. Nous nous sommes croisés à Santa Marta sur la côte caraïbe et nous avons partagé un bout de chemin ensemble pour au final nous mettre en couple. Aujourd’hui nous avons des projets de road trips à moto en commun. Ahhhh la magie du voyage…

Comment s’est déroulé ton road trip ? Quel a été l’itinéraire ? Les différentes étapes ?

Je suis parti de Paris pour me rendre à Rio de Janeiro, car c’était le vol le moins cher depuis l’Europe vers l’Amérique du Sud. Depuis le Brésil j’ai rejoint le Paraguay en bus, car d’après ce que j’avais lu c’était le pays le moins cher pour acheter une moto. Ensuite, depuis Asunción je me suis rendu au nord de l’ Argentine, à San Pedro de Atacama au Chili, à Uyuni et la Paz en Bolivie, à Puno, Cuzco et Lima au Pérou, à Iquitos en Amazonie, j’ai continué mon voyage en Equateur, en Colombie du sud et du nord soit tout le pays et pour finir dans le nord du Venezuela.

Avant de partir je m’étais préparé une « bucket list » de tout ce que je voulais voir !

Au total j’ai traversé 7 pays à moto en solitaire « du Paraguay à la Colombie » et parcouru pas moins de 13000 kilomètres en 125cm2, j’en ai d’ailleurs encore mal aux fesses !

Le voyage a-t-il été compliqué à organiser ? Comment as-tu géré cela ?

Pour être totalement honnête même lorsque je suis arrivé au Paraguay en octobre dernier je n’avais pas la certitude de pouvoir réaliser mon projet. J’avais évidemment fait des recherches depuis la France plusieurs mois avant le départ : j’ai appelé les ambassades de plusieurs pays, posé plusieurs questions sur différents forums, contacté des personnes qui avaient fait un voyage similaire à moto en Amérique du Sud… Au final je n’ai obtenu aucune réponse claire sur les procédures et la possibilité d’acheter une moto afin de voyager à travers toute l’Amérique du Sud.

Mes précédents voyages m’ont beaucoup aidé à organiser au mieux ce road trip à moto. Du moins ce qu’il était possible d’organiser en amont c’est-à-dire :

– La préparation du sac à dos (je suis parti avec un sac à dos de 35 litres qui pesait moins de 8 kilos, matériel informatique inclus). Libre, mobile, peu encombrant sur la moto, pas de frais en plus pour l’avion, car il rentre en cabine.

– La préparation d’un « itinéraire idéal » depuis la France, qui puisse être réalisable en terme de budget et de temps. C’était clairement les deux contraintes les plus dures à gérer dans la gestion de ce projet.

J’ai également réfléchi à la possibilité d’appliquer un plan B, c’est-à-dire d’effectuer le même voyage en bus, si jamais je n’arrivais pas à acheter la moto. Lieux touristiques incontournables, niveau de vie dans chaque pays, pour le budget, la sécurité, le nombre de kilomètres, les routes…

Pour le reste c’était du pur « freestyle » avec une bonne dose de chance.

Je suis arrivé en Amérique du Sud avec un vocabulaire se limitant à trois mots : « Holà, que tal ? » un peu juste pour négocier le prix d’une moto et effectuer les démarches administratives auprès des différents organismes. Contrôle technique, préfecture, immatriculation du véhicule, acte notarial, carte grise et j’en passe … Expliquer au vendeur que vous êtes français, que vous voulez acheter une moto 125cm2 pour traverser le continent Sud-Américain afin de vous rendre en Colombie, cela devient vite compliqué.

Imaginez un péruvien qui ne parle pas français et qui voudrait acheter une moto pour se rendre à Pékin ?

Mais j’y suis parvenu à force de détermination !

Coté hébergement comment as-tu fait ?

J’ai essayé le site « couchsurfing » environ 4 ou 5 fois, surtout au début, mais c’est devenu un peu plus compliqué à gérer par la suite parceque je ne savais jamais vraiment où j’allais être, ni pour combien de temps. J’ai donc continué à dormir en auberge de jeunesse comme j’avais l’habitude de le faire auparavant. Surtout que dans la plupart des pays Sud-Américains la nuit en dortoir n’est pas très chère, 6 euros en moyenne. J’avais également un hamac que j’ai pu utiliser quelques fois pour dormir à la belle étoile, lorsque la température me le permettait. J’ai d’ailleurs dormi en hamac dans un bateau de marchandise pour traverser l’Amazonie durant 15 jours au total, 5 jours entre Pucallpa et Iquitos et 10 jours entre Iquitos et San Sebastien Del Coca, sûrement l’une de mes plus belles expériences, humainement parlant.

As-tu eu un coup de cœur pour un lieu en particulier ?

C’est souvent la question que les gens me posent, mais c’est vraiment difficile d’y répondre… Comment choisir entre les chutes d’Iguaçu, le salar d’Uyuni, le Machu Picchu, la jungle Amazonienne, la côte Caraïbe en Colombie…. Et bien au-delà des paysages, j’ai rencontré tellement de gens avec qui j’ai partagé des choses formidables et inoubliables qu’il m’est impossible de choisir un lieu ou un moment en particulier.

Quel message souhaiterais-tu faire passer aux futurs road tripers ?

Lancez-vous et vivez vos rêves !!!

As-tu des conseils, bons plans à partager ?

J’aimerais que cette expérience donne l’envie à chaque jeune de réaliser leurs rêves quels qu’ils soient. Tout est question de volonté et de rêve !

Voici un aperçu de cette belle aventure !

Merci Alexandre !

Vous aussi vous souhaitez partir sur les routes d’Amérique du Sud pour un road trip à moto ?

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez peut être :

2 réponses à  L’Amérique du Sud à moto, le super road trip d’Alexandre

  1. Paul

    2017-04-17T15:41:35+00:00

    Coucou. Hmmmm, il en a de la chance 🙂 Franchement, j’aurais adoré être à place, car l’envie de découvrir l’Amérique est en moi depuis plusieurs années. Maintenant, le faire à moto, c’est encore mieux ^^

    Répondre
  2. Tom s

    2017-04-06T14:47:24+00:00

    Beau gosse !
    C est au wombat que commence les plus grandes aventures ! Haha

    Répondre

Laisser un avis