Cet article s’adresse aussi bien à des fins connaisseurs de la motoneige qu’à de simples curieux qui souhaitent en savoir davantage sur le sujet. Ici, nous verrons comment la motoneige a fait son apparition sur le marché mondial, les transformations que celle-ci a apporté au monde, et ses perspectives d’évolution.

 

AUJOURD’HUI

Voici la motoneige tel que vous la connaissez. Très popularisée et utilisée à la fois dans les pays nordiques mais aussi en France, la machine a su plaire au public. Remontons un peu en arrière maintenant, dans les années 60,  flashback d’une version antérieure afin de comprendre l’origine de son succès.

 

 

raid motoneige

 

A SES DÉBUTS

 

 La motoneige nous vient d’un pays voisin à la Finlande, enfin voisin, à la même hauteur. Vous avez deviné ? le Canada ! Un jour, monsieur Joseph-Armand Bombardier décida de se lancer dans la création d’un scooter des neiges. Après plusieurs croquis et prototypes il posa le brevet pour la motoneige en 1927.

Joseph-Armand Bombardier alla plus loin en rendant cette invention non seulement utilitaire mais ludique. Pour la petite anecdote il paraîtrait que l’origine de sa création était surtout pour pouvoir se déplacer même après une fin de soirée bien arrosée. La motoneige est de nos jours un moyen de transport fortement plébiscité par les régionaux et de plus en plus par les touristes.

Sur la photo ci-dessous, nous voyons une similitude avec celle d’aujourd’hui. L’ergonomie, le design et la sécurité ont bien évolué depuis ces temps-là. Le succès est florissant et je vous laisse le plaisir de regarder cette belle publicité pour Ski Doo des années 60.

 

 

scooter des neiges

Première motoneige  modèle Ski Doo 1958

En savoir plus

Livre : Histoire de la motoneige de Pierre Pellerin, les éditions de l’homme.

Documentaire : Bombardier réalisé par Nathalie Bissonnette et qui nous retrace la vie de son grand-père Joseph-Armand Bombardier (2009).

 

Avant cette belle invention, l’autoneige jadis lui volait la vedette. Créée à l’initiative de Joseph Adalbert Landry, dans les années 20. Celle-ci beaucoup plus imposante puisqu’elle peut transporter plusieurs personnes, a été repensé par Joseph-Armand Bombardier en 1942 d’où sortira son autoneige modèle B7 des usines de Valcourt (Québec).

 

séjour motoneige

Ces années ont représenté une période prospère en matière de créativité. Chacun voulant obtenir le brevet de la plus belle  invention. Le modèle B7 était populaire auprès des médecins de campagne, des chauffeurs d’ambulance, des sociétés d’électricité et de téléphone, des entreprises forestières et du bureau de poste. Ainsi les enfants n’ont plus d’excuses pour ne pas aller à l’école, de même que leurs parents au travail.

  

LES MARQUES DE MOTONEIGES 

 

Aujourd’hui les motoneigistes peuvent aller jusque 210 km/h en vitesse de pointe. Attention cela ne concerne pas toutes les motoneiges vous imaginez bien, puisqu’il y a des motoneiges conçues spécifiquement compétitions de motoneige, que nous verrons par la suite.

Arctic Cat (Etats-Unis)

BRP (Canada)

Polaris (Canada)

Yamaha (Japon)

 

Vous l’aurez compris, avec la motoneige vous pouvez avancer, reculer, tourner, mais il est également possible de faire de sacrés virages à même le sol et des figures aériennes à couper le souffle.

  motoneige en Laponie

 

Vous n’imaginez pas tout ce que l’on peut faire avec une motoneige ! Après quelques années, peut être parviendrez-vous à vous envoler dans les airs en réalisant le dernier record de figure qui est le double backflip, traduisez par double salto arrière. Record détenu par le suèdois Daniel Bodin. Il détient également le record du saut en longueur. Et des concours, il en existe encore d’autres genres. Voyons de plus près maintenant les épreuves à l’origine de la motoneige. Tout a commencé dans les années 60 durant lesquelles les motoneigistes ont voulu se comparer.

 

LES COMPETITIONS

 

Elles comportent 6 épreuves qui sont les suivantes :

 

Snowcross : circuit sur la neige pouvant aller jusque 3 Km et comportant une succession de virages.  Le temps est chronométré avec une durée approximative de 12 minutes.

 

Ice le Mans :sur glace, pas d’obstacles cette fois et une vitesse de pointe qui peut atteindre 155 Km/h en ligne droite.

 

Cross-country : semblable au Sno cros, seul l’environnement change, la piste est sinueuse

 

Piste d’accéleration : la piste est une longue ligne droite. Celle-ci rassemble plusieurs styles de courses à savoir : sur gazon, sur neige, sur glace mais aussi sur l’eau.

 

Essai radar : Elle se pratique également sur un ligne droite couverte de neige ou de glace. L’objectif est de tester la vitesse maximale de pointe des motoneiges, sachant que celles-ci peuvent atteindre le 210 Km/h.

 

Assaut de la montagne : la piste est en contrebas et les candidats se doivent de remonter celle-ci le plus vite possible. Dans ces cas, le design des motoneiges est modifié et adapté à l’épreuve.

  


 

L’EVOLUTION DE LA MOTONEIGE

 

Saviez-vous que la motoneige n’était pas seulement limitée à la neige ? Vous direz dans ce cas ce n’est plus une motoneige, eh si ! Depuis son apparition, les hommes n’ont cessé de l’adapter à tout type de terrain. En voici quelques déclinaisons :

LES VARIANTES

 

  • sur glace
  • sur l’eau (tout comme un jet-ski mais avec chenilles et skis)
  • sur gazon (sur des pistes d’accélération)
  • sur sable (la sand X équipée de pneus à l’avant à la place des skis)

 

PORTES OUVERTES

 

Chaque année, se tient le salon de la motoneige et du quad au Canada, terre de la motoneige. Durant ces quelques jours, les plus grands manufacturiers exposent leur dernières innovations.

 

Prochaines dates au Canada :

 

  • 26 août 2017 : exposition de motoneiges antiques à Rockburn QC.
  • 21 au 23 septembre 2017 : 43e congrès annuel de la FCQM (Fédération des Club Motoneigistes du Québec))
  • 20 au 22 octobre 2017 : Salon National Quad-motoneiges

 

Et maintenant que vous venez de lire les atouts/exploits de la motoneige, vous vous demandez alors : « mais à quel prix ? ». Alors pour vous donner un ordre d’idée en euros cela vaut actuellement plus ou moins 10 000€. Entre 9 000$ et 16 000$.

 

Pour ses raid motoneige en Laponie finlandaise, notre partenaire Philippe motoneige en utilise les modèles de motoneige ci-dessous :

 

BRP LYNX 900 ACE ou YETI 600 ACE

COMMANDER 900 ACE en duo, une machine puissante et confortable, adaptée aux grands espaces sur tous types de terrain.

BRP LYNX SCANDIC ou YETI 600 ACE en solo, le «passe partout» prisé des professionnels évoluant en terrain difficile.

 

Les moteurs sont à 4 temps pour les personnes en file et à 2 temps pour les guides. Ceci en raison de la plus grande facilité des moteurs 2 temps à démarrer dans les conditions de froid extrême (-40°C) et facilitant ainsi le démarrage des autres pilotes.

Les motoneiges de notre partenaire Philippe sont « recyclées » tous les 7000 Km en raison de l’usure et des risques de panne qu’elles peuvent présentées sur un long circuit.

A l’avenir, les motoneiges deviendront électriques, tout comme les voitures. L’enjeu environnemental est d’autant plus important qu’elle sont utilisées dans des environnements où l’air est très pur, ajoutons à cela un enjeu social par le bruit qui émane de la machine.

 

CONDUIRE UNE MOTONEIGE

 

Pour que la conduite se déroule avec sécurité, il est impératif que le pilote mette un casque et respecte les règles de sécurité en termes de vitesse et distance. A savoir :

La distance de sécurité recommandée est de 25 m.

La vitesse maximale autorisée est de 70 Km/h sur piste.

La vitesse est limitée à 30 Km/h à moins de 300 mètres des zones habitées et à 50 Km/h  à moins de 500 mètres des zones habitées.

raid motoneige

Pour conduire une motoneige en Finlande, le conducteur doit être en possession d’un permis de conduire motoneige ou permis B.

Pour les 16-18 ans, si l’adolescent est en cours de conduite accompagnée et qu’il est au côté de son tuteur, il n’y a pas d’inconvénient à ce qu’il pilote lui même la motoneige. Tout comme pour la conduite d’une voiture, l’alcool est formellement interdit.

L’immatriculation des motoneiges est obligatoire ainsi qu’une assurance privée.

 

    

 

INTERVIEWS

 

Daniel, 45 ans

J’ai découvert la motoneige quand nous sommes allés moi et ma femme passer notre anniversaire de mariage en Finlande. Je ne connaissais absolument pas la conduite d’une motoneige, bien qu’étant motard. C’est pas tellement différent les sensations de vitesse et de liberté je les retrouve aussi en motoneige, en plus il y a de beaux paysages !

 

René, 52 ans

La motoneige fait partie de ma vie. C’est devenue ma passion depuis mon plus jeune âge où nous allions souvent faire des courses de motoneige avec un bon ami. Aujourd’hui j’aime enseigner aux plus jeunes ma passion en France car je suis Savoyard.

 

Magali, 31 ans

Ce qui m’a donné envie d’essayer ce sont des amis de la famille. Ils sont partis deux années consécutives en raid motoneige, ils reviennent toujours avec des étoiles dans les yeux. Après quelques temps de réflexion, nous avons accepté leur proposition et partirons pour le prochain raid avec eux !

 

NB : la moyenne d’âge des motoneigistes est de 44 ans (selon une étude de l’ISMA).

 

    

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez peut être :