Chuka, spécialiste du 4×4 mongol, a récemment réalisé un voyage extraordinaire : 12 700 kilomètres de Ulaanbaatar à Paris dans son propre 4×4. Aujourd’hui, il nous donne plus de détails sur cette épopée fantastique qui l’a mené d’un bout à l’autre du monde.

Qui es-tu ?

Je m’appelle Chuka, je suis mongol et passionné de voyages depuis de longues années. Je suis aussi partenaire spécialiste de Planet Ride pour tout ce qui touche au 4×4 en Mongolie !

Quelle est la raison de ton départ ?

En 2007, j’ai eu l’occasion de travailler avec une équipe de TV suisse en suivant un rallye à la mémoire des 100 ans de la toute première course en auto réalisée en 1907 (Pékin-Paris). Depuis je rêvais de faire ce voyage en voiture ralliant Ulaanbaatar à Paris dans le sens inverse du trajet des automobilistes européens qui faisaient plutôt la direction Europe – Mongolie.

planet ride interview chuka voyage mongolie france

Quand es-tu parti ?

J’ai quitté la Mongolie vers fin octobre 2015 et suis parti avec un ami pour rejoindre Moscou. Arrivé là-bas, mon ami est rentré en Mongolie depuis Moscou et c’est ma femme qui l’a remplacé pour finir le trajet jusqu’à Paris.

Quelle préparation spécifique ?

Je n’ai pas particulièrement préparé le voyage car ce n’est pas un voyage de franchissement et il n’est pas très compliqué techniquement. On roule toujours sur le goudron donc ça ne nécessite pas vraiment une bonne préparation de voiture. Après il y a bien sûr la préparation personnelle et la mise dans le contexte avant le départ : envie, courage, connaissance, compétence, logistique.

 

Inscription Newsletter Planet Ride

 

Combien de kilomètres as-tu parcouru ?

En tout, nous avons roulé presque 12 700 kilomètres. En fait, il ya quelques 10 000 kms entre Paris et Ulaanbaatar si on roule tout droit. Mais on a voulu passer par plusieurs pays européens, donc on a fait quelques détours qui ont ralongé un peu le trajet.

Quel véhicule as-tu utilisé ? Pourquoi ?

Cette fois j’ai choisi Subaru Forester comme véhicule, pour limiter les dépenses en carburant. Je préfère toujours les véhicules japonais et j’adore les 4×4, c’était donc parfait. Forester est un bon représentant des petits 4×4 (symetrical AWD) avec un moteur fiable pas très grand (boxer engine). Avant cela, j’avais déjà fait 2 fois ce genre de voyage en Russie et Asie centrale, et j’avais roulé avec un TLC hdj80.

planet ride interview chuka voyage mongolie france

Ça marche pour traverser toute l’Europe ?

Ça marche sans grand souci. Le seul hic qu’on a rencontré c’est que la plaque mongole contenait des caractères cyrilliques et ça nous a posé des problèmes à la frontière de l’UE car selon la réglementation il faut enregistrer les véhicules non européens avec une plaque contenant des caractères latins, ce qui amène donc à l’incapacité d’insérer les caractères cyrilliques dans leur système. On nous a donc obligé à faire une double plaque avec la traduction des caractères pour pouvoir accéder à l’Europe.

planet ride interview chuka voyage mongolie france

Les moments les plus fous, dingues, sympas… ?

Le moment le plus fou c’est justement l’histoire de la plaque mongole. Durant le voyage, tout le monde nous posait des questions, souvent les mêmes. « Comment vous arrivez à faire ce voyage ? », « combien de kilomètres avez-vous parcouru, en combien de temps ? », et on a même eu un « ils sont fous ces mongols ! ». Même si c’est possible, il y a beaucoup de gens qui n’arrivaient même pas à imaginer ce genre de voyage. Ça prouve qu’il y a une barrière dans la tête d’encore beaucoup de personnes de divers pays. Sur la route, on a eu beaucoup d’automobilistes qui nous ont salué très chaleureusement avec un signe « thumbs up !». Ça c’était très sympa et on est vraiment fiers d’être parmi les premiers mongols qui ont pu conquérir presque toute l’Europe avec un simple 4×4 Subaru Forester.

Le souvenir que tu garderas pour toujours ?

Le finish devant la Tour Eiffel en se disant « We did it !» avec ma femme à mes côtés. Ça c’est quand même inoubliable.

planet ride interview chuka voyage mongolie france

Le lieu que tu as préféré dans ton voyage ?

Il n’y a pas un seul préféré. Pour la ville, on aime beaucoup Prague et Paris. Pour le pays, on aime la Suisse. Pour la route, la qualité des routes néerlandaises est au top. Pour la gastronomie, la cuisine italienne … C’est ça qui est intéressant avec l’Europe, c’est qu’on aime tous les pays pour une raison différente à chaque fois !

La meilleure rencontre ?

On a eu de bonnes rencontres partout. Les russes peuvent paraître un peu froids (sans mauvais jeu de mot !) et les européens sont plus amicaux mais plus réservés. Les rencontres avec nos compatriotes qui vivent dans des pays européens ont été les meilleures car c’était comme des retrouvailles avec des gens qu’on connaissaient bien.

 

Inscription Newsletter Planet Ride

 

Les moments les plus durs ?

Sans hésiter, la Russie. La fatigue de la conduite sur une route de milliers de kilomètres et les paysages monotones, ça a été assez difficile.

Les conseils que tu donnerais aux voyageurs qui veulent faire la même chose ?

Il faut bien se préparer calmement et prévoir un minimum le trajet et le voyage que vous souhaitez faire. La première chose est de s’acheter une très bonne monture, pas forcement des plus modernes – ma préférence va aux véhicules japonais. Il y en a partout et ils sont réputés pour leur fiabilité, leur excellente mécanique et leur simplicité. Il faut aussi ne pas traîner partout et être très en forme physiquement et même psychologiquement. Il faut être prêt à résoudre n’importe quel souci rencontré. Il ne faut pas hésiter à créer des échanges amicaux à chaque rencontre, se munir avec le nécessaire sans trop s’encombrer, avoir un bon GPS et quelques compétences en langues étrangères (anglais principalement et russe si possible).

planet ride interview chuka voyage mongolie france

Les petites astuces que tu donnerais à tous les voyageurs motorisés ?

Prenez un véhicule 4 roues motrices pas très grand qui permet de passer un peu partout. Un pas plus de 2 litres de préférence, pour être en bonne économie. Il est préférable d’être 2 par voiture et de choisir une voiture en bon état où vous pouvez dormir tous les deux dedans. Savoir faire un peu de mécaniques peut être un plus pour éviter d’éventuels mauvais garagistes et frais de réparation. Nous avions des contacts sérieux dans chacun de nos pays de passage, cela nous a bien aidé.

Où repars-tu ? Et quand ?

Peut-être en Amérique du Nord, mais pas avant quelques années !

 

 

La Mongolie vous intéresse ? Voici le voyage que Chuka vous propose :

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez peut être :

Laisser un avis