Le véhicule accélère. La brise du soir commence tout juste de souffler, et il faut absolument atteindre la zone de campement avant le crépuscule. Regards à l’affut, le paysage quasi-désertique défile à l’infini, quand tout d’un coup l’élan s’estompe. On aurait pu prendre la poudre d’escampette, mais l’occasion d’un grand spectacle nous aurait échappée. Choix du silence fait, le moteur de notre 4×4 s’éteint. Tombé nez à nez avec une meute de jeunes lions tendant une embuscade à un groupe de lycaons (une espèce de chien sauvage), le temps ralentissait. L’objectif du troupeau de fauves était de s’emparer du gibier, alors pourchassé par les loups peints (ndlr, nom commun des lycaons).

 

planet ride grandeur nature immersion 4x4 desert kalahari

 

Inscription Newsletter Planet Ride

Une telle scène provient, non pas de l’imagination d’un romancier, mais d’un séjour au fin fond du désert du Kalahari. Le mot « ennui » s’efface de notre lexique, et prend place l’aventure ! Ici il n’y a pas de route. Ou disons plutôt qu’il y en a une infinité. Le chemin pris devient aussitôt l’itinéraire. Les règles sont pourtant strictes. Tout véhicule qui entre le parc national de Chobe, situé près de la ville de Kasane au Botswana, est contrôlé, et les tentes ne peuvent être montées que dans des zones de campement autorisées. Mais à en humer l’air, ces lieux nous font rêver d’une autre vie. Celle d’un nomade ou d’un baroudeur.

 

planet ride grandeur nature immersion 4x4 desert kalahari

 

A la rencontre des big five

Le 4×4 accède au cœur du désert. Une région nommée Savouti. Le sable est chaud et fin. Ici, il est judicieux de dégonfler un peu les pneus pour les aplatir. Une manière plus efficace de rouler sur un sol presque fluide. La vitesse nous porte enfin. 40 km/h, 60km/h… Les dunes nous font rebondir sur nos sièges d’un entrain rythmé à travers le décor africain. Sur les côtés, la faune et la flore de ce continent déroulent, tel le négatif d’un documentaire signé National Geographic. Malgré la sècheresse, une incroyable diversité d’animaux se présente dans le champ de vision. Il est commun d’appeler les plus impressionnants « big five » : le lion, l’éléphant, le buffle, la panthère et le rhinocéros.

 

planet ride grandeur nature immersion 4x4 desert kalahari

 

Inscription Newsletter Planet Ride

 

Ne soyez pas téméraire !

Dans un monde où le sauvage règne, il ne faut pas faire de faux pas. N’hésitez pas à demandez à votre office de voyage un guide autochtone qui vous fera découvrir les secrets de la savane. Et il vous en apprendra les dangers. Ne soyez pas étonnés si les hyènes vous volent votre eau la nuit. Ou si vous voyez au loin, en sortant de la tente, les yeux d’un léopard qui miroitent le clair de lune. Mais si les mesures de sécurités sont prises, il n’y a rien à craindre. Les fauves ne s’attaquent pas à ses grands animaux que sont les 4×4. Il est donc fortement déconseillé d’en descendre, au risque d’être au menu des félins.

 

planet ride grandeur nature immersion 4x4 desert kalahari

 

Les petits trucs pour un voyage réussi

Le choix de la période de l’année est crucial. Evitez la saison humide (de novembre à mars) qui pullulent de moustiques et autres scorpions. De plus, la saison sèche pousse la faune vers les points d’eau. Suffit de se garer au bord du Zambèze avec une bonne paire de jumelles.

 

Le visa n’est nécessaire qu’au delà de 90 jours. En revanche, le certificat (traduit en anglais) du vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire. Plusieurs immunisations, contre l’hépatite A ou la fièvre typhoïde, sont recommandées. Il n’y a pas de vol direct en direction du Botswana. Prévoyez une quinzaine d’heure de vol, avec une escale en Afrique du Sud.

 

planet ride grandeur nature immersion 4x4 desert kalahari

 

Inscription Newsletter Planet Ride

 

De retour à Pamusha

Dans le dialecte local, pamusha veut dire « maison » ou « chez soi ». C’est aussi le nom de l’agglomération de bungalows qui se situe à proximité des Chutes Victoria, les plus hautes de la planète. Lors de nos premiers pas en Afrique, ce domaine est exotique à plein fouet. Mais après avoir rôdé dans le désert, malgré les chants polyphoniques des danseurs traditionnels, ces cabanes en bois qui s’érigent sous les tropiques nous donne l’illusion d’être rentrés chez nous. De retour à pamusha. De retour à la civilisation.

 

-Olivier Partos pour Planet Ride

 

Vous souhaitez partir au Botswana prochainement ? Voici ce que Planet Ride vous propose :

 

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez peut être :

Une réponse à  Grandeur Nature : immersion en 4×4 dans le désert du Kalahari

  1. Préparation 4x4

    2016-09-29T12:28:22+00:00

    Merci pour cette excellent article qui donne envie de reprendre les pistes très rapidement !! Bonne continuation !

    Répondre

Laisser un avis